C’est bientôt la rentrée scolaire et certains enfants ont déjà tout leur matériel, de beaux habits d’école et un sac à dos flambant neuf, tandis que d’autres…

En France 3 millions de familles bénéficient déjà depuis plus d’une semaine ou pourront bientôt bénéficier de l’ARS (Allocation de Rentrée Scolaire). Cet appui financier est essentiel à beaucoup de foyer qui doivent aussi penser aux besoins courants de leur(s) enfant(s) (nourriture, vêtements, santé, etc.). Les antennes ADRA locales, selon leurs ressources, peuvent apporter un support aux familles en grande difficulté.

Ailleurs, comme dans ce camp de réfugiés au Bangladesh l’école préoccupe aussi les familles et les enfants. Voici l’histoire de Fayeza.

« Je me promène ici et là, dit-elle. Mais il n’y a pas d’école et pas grand-chose à faire. Surtout, mes amis me manquent. »

Agée de six ans, la petite Fayeza se souvient des douces nuits à la maison, dans son propre lit. Elle se souvient également des attaques violentes des soldats qui ont fait irruption dans son village (pillage, viol et meurtre), et l’ont obligée à fuir avec les siens. Désormais, toute sa famille dort par terre dans la même pièce et partage deux latrines avec 70 autres familles.

« Je n’aime pas rester assis ou errer dans les rues, mais que puis-je faire? demanda Abdu, le papa de Fayeza. Je veux envoyer mes enfants à l’école mais il n’y en a pas ici.»

Fayeza veut aussi aller à l’école. Plus que tout elle aimerait jouer comme avec ses anciens camarades.

Le réseau mondial ADRA milite afin que Fayeza ainsi que tous les enfants du monde entier puissent avoir accès à l’éducation. Vous pouvez soutenir ADRA par vos dons (https://adra.org/). Merci d’avance pour votre générosité !